Skip to content

mostres del colonialisme intern del nacionalisme francès

Agost 22, 2016

A l’escola d’Aiguatèbia, a la Catalunya Nord, encara trobem aquesta mostra del colonialisme nacionalista francès. “Parleu francès, sigueu educats”. Del capritxós i innecessari genocidi cultural característic dels nacionalismes agressius, supremacistes i expansius com el francès o l’espanyol.

Genocidi cultural encobert en una falsa igualtat republicana, que no és més que voluntat d’homogeneïtzar i esborrar del mapa humà global les altres llengües i nacions al territori conquerit. Això si, per fer ne museus, restaurants de menjar català, occità, basc o bretó i vendre souvenirs tot seguit. I del que encara la majoria dels francesos se senten orgullosos i consideren un signe de civilització. Com Espanya amb indiamèrica.

Una Catalunya Nord, que era la meitat del territori català des de 800 anys enrere, el 20% quan espanya ho cedeix a França el 1648, amb la segona ciutat mes gran, Puigcerdà, que no sentireu mai reclamar a Espanya com si fa amb el tros de pedra de Gibraltar. Les fortifiacions de Vauban a Mont Lluis, Prats de Molló o Vilafranca del Conflent per prevenir un possible atac de catalans o espanyols per recuperar el territori perdut amb el Tractat dels Pirineus, encara estan per estrenar. Nacionalisme espanyol, com el francès, tan obstinat a destruir i assimilar les nacions no castellanes o parisenques, que perden el mon, la raó, la justícia i la democràcia de vista… I deixen perdre tresors culturals de la humanitat com la cultura occitana, amb un dels primers renaixements, catalana o bretona, en nom d’un capritxós nacionalisme agressiu d’un sol país, una sola llengua, una sola cultura.. On els nens que parlaven català, occità o bretó a l’escola encara els pegaven, fins fa 30 o 40 anys.. El dia que creixem i avancem com a humanitat, això estarà prohibit i tanta injustícia serà restaurada. Quan trigarà França a admetre i demanar perdo per tant latrocini cultural?

 

À l’école d’Aiguatèbia, au Conflent, on trouve encore cette montre du colonialisme nationaliste français. “parlez français, soyez propres”. Du capricieux et innécessaire génocide culturel característique des nationalismes agressifs, supremacistes et expansifs comme le français ou l’espagnol.

Génocide culturel caché derrière une false égalité républicaine, que ce n’est rien d’autre que la volonté d’homogeneïzer et effacer de la carte humaine globale les autres langues et nations au territoire conquerit. Pour en faire après musées, restaurants de cuisine catalane, occitane, basque ou bretonne et vendre souvenirs. Une colonisation interne et extérieure de laquelle encore la plupart des français se sentent fiers et conssidèrent un signe de civilisation. Comme l’Espagne avec indio-amerique.

La Catalogne du Nord réprésentait, comme a Euskal Herria, la moitié du territoire catalan depuis 800 ans. Le 20% quand l’Espagne l’a cedé à la France en 1648, avec la deuxième ville la plus grande de la Catalogne, Puigcerdà, que vous n’entedrez jamais à l’Espagne réclamer comme si fait avec le morceau de pierre de Gibraltar. Les fortresses de Vauban à Mont Lluis, Prats de Molló ou Vilafranca du Conflent pour prévenir une possible attaque de catalans -sans armée- ou espagnols pour regagner le territoire perdu avec le Traité des Pyrénées, encore sont pour étrenner. Nationalisme espagnol, comme le français, tellement obstiné à détruire et assimiler les nations pas castillanes ou parisienes, qu’ils perdent de vue le monde, la raison, la justice et la démocratie … Et ils se permettent même d’effacer des trésors culturels de l’humanité comme la culture occitane, où on trouve une des premières renaissances au SXIII et le dernier prix Nobel d’une nation sans état, Frederic Mistral, la catalane ou la bretonne, au nom d’un capricieux nationalisme agressif d’un seul pays, une seule langue, une seule culture.. Unitarisme autoritaire et genocide culturel, au nom de la République. Où les enfants qui parlaient catalan, occitan ou breton à l’école étaient frappés encore il y a 30 ou 40 années..

Le jour où on grandira et on avacera comme humanité, ces ataques au corps human globale seront interdits, et autant d’injustices sera restaurée. Combien de temps prendra la France à admettre et demander pardon pour tellement de latrocine culturel? Combien doit-elle encore croître en culture pour comprendre ces agressions à la diversité culturelle humaine? Par l’instant cette colonisation interne continue impunement avec le changement de nom du département par Occitanie, conscients à Paris que celle là est une nation beaucup mieux exterminée que la catalane. Mais heureusement il y a des protestes sur cela, que, peut etre comme en Espagne, peuvent faire grandir l’indépendentisme catalan en France aussi. Et des villes encore résistantes comme Vallestàvia, où un veteran indépendentiste catalan m’a dit que un fois qu’on gagne la République Catalane au sud, ils viennent derrière, possiblememnt avant que les valenciens…http://www.lavanguardia.com/…/occitania-pays-catalan-cambio…

 aiguatebia
Anuncis
No comments yet

Deixa un comentari

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

Esteu comentant fent servir el compte WordPress.com. Log Out / Canvia )

Twitter picture

Esteu comentant fent servir el compte Twitter. Log Out / Canvia )

Facebook photo

Esteu comentant fent servir el compte Facebook. Log Out / Canvia )

Google+ photo

Esteu comentant fent servir el compte Google+. Log Out / Canvia )

Connecting to %s

%d bloggers like this: